Marion ROBERT 

Marion ROBERT est née le 1er juin 1984 à Saint-Germain en Laye.
Elle vit et travaille en région parisienne.

 

2018

Exposition ORIGINES avec les sculpteurs Hausey-Leplat et Isabelle Leclercq

GALERIE FLORENCE B. mai Juin 2018

2016 - 2017

Exposition permanente galerie Florence B. Noirmoutier 2016

Exposition personnelle galerie Claudine Legrand Paris février 2016

Lille ART’UP février 2016 avec la galerie Claudine Legrand

2015

Invitation au salon d’Automne de Paris Octobre 2015 (prix Artcité)

PULS’ART Le Mans mai 2015

Affordable Art Fair Londres 2015

2014

ART CITE septembre 2014 (prix du salon d’Automne)

Exposition personnelle galerie L’Escalier Montreuil juin 2014

Affordable Art Fair New-York du 3 au 6 avril 2014

2013

POISSY TALENTS Salon d’art contemporain novembre 2013

Affordable Art Fair New-York avec la galerie Virginie Barrou-Planquart octobre 2013

PULS’ART 2013 JoliMarinNu (peinture à 4 mains) salon d’art contemporain du Mans 2013

2012

Exposition personnelle galerie Virginie Barrou-Planquart septembre 2012

GMAC avril 2012

Jeune création Nogent sur Marne 2012 (prix de la peinture)

2011

Salon d’Automne de Paris 2011

Salon des arts de Chambourcy 2011 (1er prix de peinture)

Salon des Jeunes Créateurs à Nogent sur Marne 2011 (prix du jury)

 

« La peinture de Marion Robert joue de l’ambivalence. Elle se situe entre le figuratif et l’abstraction.  L’ensemble paraît parfois violent : sentiment provoqué par l’usage de teintes saturées et des poses décalées des personnages. Mais des lignes construisent et suggèrent des images qui rassurent.

 Une forte impression de liberté se dégage des tableaux de cette jeune artiste qui travaille beaucoup les transparences et les contrastes. Des zones sombres posées comme des pendants aux éclats de lumière, des lignes suggérant des silhouettes, des visages indistincts, un fauteuil, une chaise : l’œuvre tourne autour de réminiscences et de tableaux que nous pourrions avoir déjà vus. La singularité de Marion Robert réside dans la fragmentation et le chevauchement des couleurs qui nous font perdre nos repères. Elle met en scène un monde étrange sans pour autant nous en donner toutes les clefs. Les personnages énigmatiques, les semblants d’étoffes, les indices ne sont là que pour retenir le regard et mieux le duper.  Nous croyons être dans une réalité alors qu’elle nous entraîne dans un monde d’illusion. » Jacky Essirard

© 2016 GALERIE FLORENCE B. 16 Rue du Rosaire 85330 Noirmoutier en l'île - Vendée

  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook Clean